Danny Borg: le combattant de jiu-jitsu, qui a vaincu la paralysie

81

Danny Borg était paralysé sous la ceinture. Une fois il s’est promis de marcher de nouveau. Et maintenant, après des mois des durs entraînements, il est descendu les marches en allant vers sa fiancée.

Selon Danny, la base de son succès est le jiu-jitsu brésilien.

« Il y a sept ans, j’ai eu une crise cardiaque de la moelle épinière. Autrement dit, c’est le blocage de l’artère de la moelle épinière, explique Danny, – les médecins m’ont dit que dans une certaine mesure je pourrais me rétablir. Mais la plus grande chose que je peux faire, ce seraient les mouvements à l’aide des bâtons de marche ».

Cette prévision n’a pas été impressionnante, mais le gars a promis de surprendre tout le monde.

Après quatre mois de la physiothérapie intensive, il a pu marcher vers l’autel et vers sa future épouse. Cependant, ses jambes étaient trop faibles, il y avait constamment mal, et il ne les sentait pas. Borg a eu de la dépression à cause de cela. Et grâce à ses proches, il a décidé de commencer à s’entraîner au club « Fight Club Jiu-Jitsu Mackay ».

« Je me suis immédiatement intéressé à une nouvelle occupation ! A ce moment-là, je pesais 105 kg, et ma voie sportive a été commencée. Après seulement quatre mois, mon poids a atteint 85 kg et mes jambes devenaient plus fortes chaque jour. Les médecins ne pouvaient pas le croire et ont dit que c’était un vrai miracle ! Ma femme m’a aidé en tout : elle a fait tout à la maison et passait le temps avec nos enfants pour que je puisse m’entraîner plus, » – a dit Danny.

En poursuivant ses objectifs, Borg ne s’est pas arrêté là, et au bout de’un certain temps il s’est fait propriétaire du club « Fight Club Jiu-Jitsu Moranbah ». L’athlète dit qu’il tient compte les progrès des autres équipes et que cela le motive constamment. Malgré le fait que Borg a été paralysé, il a réussi à faire d’énormes progrès aux sports professionnels. Le combattant a été récompensé par la ceinture violette ! Chaque jour, l’athlète remercie ses entraîneurs et maintenant ses propres élèves : « Quand on voit que l’équipe vise à gagner, cela m’inspire énormément. Même en dépit du fait que dans notre ville ces gars n’ont pas d’entraîneurs du haut niveau comme dans les grandes villes. Les entraînements communs voilà ce qui me motive vraiment et me fait faire des progrès ».

Last modified: juin 25, 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *