Kropivnitskiy développe le sport parmi les enfants et les jeunes

176

« Esprit sain dans un corps sain » — c’est une devise bien connue chez les athlètes et les gens qui ont un style de vie sain.

Les enfants de la ville de Kropivnitskiy connaissent aussi ces paroles. Là-bas aujourd’hui on développe activement le jiu-jitsu brésilien. Après la victoire du combattant de 7 ans du CS « Borets» / ZR Team au Championnat du monde à Abu Zabi, les garçons ont pu se convaincre à la pratique que la persévérance et le travail ferme apportent leurs fruits imressionnants.

Aujourd’hui le CS « Borets » de Kropivnitskiy appelle activement les enfants pour les classes de jiu-jitsu brésilien. L’entraîneur-chef et le fondateur du club Evgueniy Skirda dit que le développement sportif pour les enfants est aussi important que leur éducation à l’école. De plus, le sport au jeune âge a beaucoup d’avantages. Evgueniy aime travailler avec les enfants, et dit que les entraînements avec les enfants l’inspirent et motivent, « On s’aspire vers la performance sportive. Je crois qu’au futur notre club sera l’un des plus forts non seulement en Ukraine, mais aussi dans le monde. Et pour réaliser cela, il faut commencer par les enfants. C’est pourquoi on forme surtout les enfants ».

Récemment, le CS « Borets » est venu voir son sponsor, la clinique « BioTexCom ». Pour les enfants, cela a été tout un événement. Les enfants ont reçu des T-shirts, ont participé à une séance photo. Il convient de noter que ce ne sont pas seulement les garçons qui viennent pratiquer le jiu-jitsu brésilien, mais aussi les filles.

« Nous avons également les jeunes filles qui viennent s’entraîner. D’abord j’ai été contre, mais puis je me suis aperçu que ce n’est pas un sport de puissance. La plupart des parents ne comprennent pas pourquoi leurs filles doivent fréquenter les leçons de lutte. C’est banal, mais c’est même pour qu’elles ne pensent pas à l’âge de 16 ans quel régime alimentaire faut-il suivre pour perdre du poids, » — dit Evgueniy Skirda.

Les entraîneurs disent que le jiu-jitsu n’est pas une bataille mais la philosophie. Les rencontres des compattants se passent par terre, et on n’utilise pas de coups. On sait que cet art martial est basé sur le principe selon lequel une personne ayant une constitution faible, peut se défendre avec succès contre un adversaire plus fort, en utilisant une technique appropriée, et le vaincre.

« Il se trouve que la lutte est tout de suite associée à la bagarre. Mais les combattants de jiu-jitsu ne battent pas les uns les autres. Dans ce sport on n’utilise pas de techniques de force. Si on connaît les lois du jiu-jitsu – on sait se défendre dans toute situation », dit Evgueniy Skirda.

Il faut également noter le fait que les petits combattants de jiu-jitsu aiment les entraînements et fréquentent le club avec un grand plaisir. Dès le jeune âge l’entraîneur élève chez les enfants la maîtrise de soi, la volonté, le respect envers les autres et la culture, bref, un esprit sain dans un corps sain.

Les victoires des jeunes Ukrainiens aux arènes sportives mondiales inspirent les membres du club, et ajoutent de l’envie de gagner. On vous rappelle que cette année, au championnat du monde de jiu-jitsu, qui a eu lieu à Abu Zabi, les Ukrainiens ont montré des résultats excellents. Les athlètes âgés de 14 ans, du club « Borets », Serguey Krassovskiy et Serguey Rousnak sont devenus champions du monde de 2017 du jiu-jitsu brésilien chez les jeunes garçons !

Un peu plus tôt Nikita Petoushinskiy âgé de 7 ans a mis en marche le rythme de victoire. Lui aussi, il est le membre du club « Borets ». Il est devenu champion du monde de jiu-jitsu brésilien dans son groupe d’âge (Abu Zabi).

Pour la victoire au Championnat du monde les sportifs de 14 ans, Serguei Krassovskiy et Serguey Rousnak désormais sur une base régulière recevront une bourse financière mensuelle de la part du sponsor, la société « BioTexCom ». Le travail ferme apporte aux jeunes garçons les premiers fruits de leur carrière sportive.

Last modified: juillet 31, 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *